Meilleurs indicateurs technique en trading

MEILLEURS INDICATEURS TECHNIQUES FOREX / TRADING

Dans cet article nous vous présenterons les différents indicateurs techniques en Bourse / Trading

MACD, RSI, moyenne mobile, bandes de Bollinger, stochastique… La liste est longue mais quels sont les meilleurs indicateurs techniques en Trading ?

Les day traders doivent agir rapidement alors que surveiller trop d’indicateurs prend du temps. Cela est contre-productif et risque au final de détériorer votre performance. Lorsque vous négociez en trading, que ce soit des actions, des devises ou des contrats à terme, restez simple. N’utilisez que quelques indicateurs, ou n’en utilisez pas, comme le font de nombreux traders de hedge funds. Tenez compte de ces conseils pour élaborer votre stratégie de trading.

Day Trading avec ou sans indicateurs

Les indicateurs ne sont que des manipulations des données de prix ou de volume. C’est pour cela que beaucoup de day traders n’utilisent pas d’indicateurs du tout. Les indicateurs ne sont pas obligatoires pour un trading rentable. Vous pouvez très bien pratiquer un trading basé sur le prix des cours (appelé price action).

Cela dit, un indicateur peut aider les débutants pour obtenir leurs premiers signaux, mais cela crée aussi quelques problèmes…

En effet, imaginons que le prix est à la hausse, mais qu’il est en perte de vitesse. Pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude d’analyser l’évolution du prix d’un marché, cela peut être difficile à voir. Les indicateurs peuvent donc rendre cette indication plus évidente. Mais les indicateurs ont leurs propres défauts, car ils signalent les renversement graphiques en retard…

En conclusion, les indicateurs ne sont pas intrinsèquement bons ou mauvais. Ils ne sont qu’un outils.

La question de savoir s’ils sont nuisibles ou utiles dépend de la façon dont ils sont utilisés.

De nombreux indicateurs techniques en trading sont redondants

De nombreux indicateurs sont presque exactement les mêmes. Ils n’ont que de légères variations. L’une peut être basée sur les mouvements en pourcentage tandis que l’autre est basée sur les mouvements en dollars (PPO et MACD). De plus, les indicateurs peuvent faire partie de la même “famille” comme le MACD, le stochastique et le RSI. Bien qu’ils puissent paraître légèrement différents, il suffit généralement d’en utiliser un seul. Le fait d’avoir les trois sur votre graphique n’améliorera pas les chances de vos transactions. Au contraire, cela va ajouter de la confusion à votre analyse. La confusion est l’ennemi du trader qui doit avoir une stratégie claire pour l’appliquer à la lettre et ne jamais improviser.

En conclusion, ces indicateurs vous donneront à peu près la même information la plupart du temps.

Même une moyenne mobile et le MACD peuvent donner la même information. Si vous utilisez un indicateur MACD (12,26) et que vous ajoutez également des moyennes mobiles de 12 et 26 périodes à votre graphique de prix. L’indicateur MACD et les moyenne mobiles vous donneront exactement la même information. En fait, le MACD ne fait que montrer la difference entre la moyenne mobile 12 périodes et la moyenne mobile 26 périodes.

Lorsque le MACD franchit la ligne au-dessus ou en dessous de zéro. Cela signifie que la moyenne mobile 12 périodes passe au-dessus ou en dessous de la moyenne mobile 26 périodes. Imaginons que vous ajoutiez ces indicateurs, ils se confirmeraient toujours les uns les autres, parce qu’ils utilisent les mêmes données.

Si vous choisissez d’utiliser des indicateurs, ne choisissez qu’un seul des quatre groupes suivants. Le simple fait de n’en choisir qu’un seul dans chaque groupe entraine des redondances par rapport au prix du marché.

Les meilleurs indicateurs techniques en trading

Oscillateurs : Il s’agit d’un groupe d’indicateurs qui circulent de haut en bas, souvent entre les limites supérieure et inférieure. Les oscillateurs les plus populaires sont le RSI, le Stochastics, le Commodity Channel Index (CCI) et le MACD.

Volume : Outre le volume de base, il existe également des indicateurs de volume. Ils combinent généralement le volume et les données sur les prix pour tenter de déterminer l’ampleur d’une tendance de prix. Les indicateurs de volume les plus populaires sont Volume (simple), Chaikin Money Flow, On Balance Volume et Money Flow.

Superpositions : Il s’agit d’indicateurs qui chevauchent le mouvement des prix, contrairement à un indicateur MACD par exemple qui est distinct du graphique des prix. Avec les superpositions, vous pouvez choisir d’en utiliser plus d’une, car leurs fonctions sont très variées. Les bandes de Bollinger, les canaux de Keltner, le SAR parabolique, les moyennes mobiles, les points de pivot et les extensions et rétractations de Fibonacci sont des superpositions populaires.

Indicateurs de largeur : Ce groupe comprend tous les indicateurs qui ont à voir avec le sentiment des cambistes ou avec ce que fait le marché en général. Il s’agit principalement d’actions liées au marché boursier et comprennent Trin, Ticks, Tiki et la ligne Advance-Decline.

Il est peu nécessaire d’avoir plus d’un oscillateur, d’un indicateur de largeur ou de volume. Vous pouvez cependant trouver des utilisations pour quelques superpositions. Cela vous aidera à indiquer :

  • Les changements de tendance
  • Les supports et les résistances

Il est important d’utiliser les indicateurs techniques comme une aide temporaire. A terme, maîtriser les marchés en utilisant uniquement le price action vous permettra de clarifier votre stratégie et de devenir un trader gagnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *